Llámanos: 966 88 20 54

JAVEA

Jávea (Xàbia) est une municipalité de la Communauté valencienne. Situé sur la côte nord de la province d’Alicante, dans la région de Marina Alta. Il a une population de 27 681 habitants, dont 53,1% est de nationalité étrangère.

On estime que la population double, pour atteindre environ 150 000 habitants en été, bien que le tourisme ait tendance à fréquenter Jávea toute l’année. De nombreuses activités se développent autour de ces mouvements de population: restauration, hôtellerie, activités sportives et récréatives variées, etc.

Le tourisme a commencé au milieu des années 60 grâce à la création d’un hotel Parador de Tourisme. La plage d’Arenal, la seule de ce type, a été construite en tant que point central, bien qu’il existe une grande variété de plages formées de différents éléments: gravier, galets, sable, rocher. Cette diversité, permet au baigneur de profiter de plusieurs options : la baignade ou à la plongée sous-marine qui offre les plages de « tosca » (rochers) et de criques, où vous pourrez profiter du fond marin.

Plages:
La grotte « de Tallà », située à proximité du cap de San Antonio, est une grotte qui débouche sur une belle petite plage.

Cette crique du pape, située à côté du port sous les contreforts du cap San Antonio, doit son nom à un pape qui, dans l’antiquité, allait prendre le bain sur cette plage, car c’est une zone reculée de la vue des gens. Elle est formée par des pierres de taille moyenne, il y a un restaurant à proximité et à sa droite, en allant vers le cap, il y a plusieurs calas et recoins où se trouve la grotte de « l’amour ».

« Le Gravel », extension de la plage de pierre moyenne, se trouve à droite du port. Il y a une promenade ou se situe des bars situés le long de la promenade.

« Le Benisero », extension de la plage précédente, également formée de pierres de taille moyenne, possède une zone délimitée pour la planche à voile, à l’exception de la plage du bar, où se trouve également la location de jet ski.

Entre cette plage et la « Granadella », la côte devient très escarpée, avant d’arriver au Cap Nao, une crique d’accès uniquement par bateau, sauf si vous vous risquez de grimper et de descendre par de vieilles cordes et des escaliers, utilisé par les anciens pêcheurs, pour prendre un bain. Dans la région « d’Ambolo », qui passe déjà le cap Nao, ou se trouve la plage nudiste de Jávea.

Et enfin la crique de « Granadella », en bordure de plage avec « Benitachell », qui est une grande crique la plus visitée par les touristes. Elle est de taille moyenne, avec deux petites criques à sa droite et à sa gauche une zone pour plonger depuis des rochers. Cette plage a été primée meilleure plage d’Espagne 2012.

Le monument le plus significatif est l’église de San Bartolomé dans le centre du village. Cette église date du s. XVI et combine les caractéristiques (par sa forme carrée et ses contreforts internes) et la sobriété d’une église. Son clocher se détache sur la ville et peut être vu de n’importe quelle partie de la région. C’est un Monument National Artistique depuis 1931.

Pendant l’été, plusieurs bars situés sur la plage sont installés dans la zone de la première « Muntanyar » où vous pourrez profiter des magnifiques couchers de soleil, prendre un verre pendant les chaudes soirées d’été ou aller à l’une des fêtes célébrer tous les soirs.

Le noyau historique actuel est situé autour de l’église gothique de “San Bartolomé” qui caractérise aujourd’hui Jávea avec ses maisons blanchies à la chaux, ses treillis de fer et ses linteaux travaillés dans une roche dorée poreuse appelée « tosca ».

Il y a des plages de sable blancs fin et une configuration avec des pentes douces qui le rendent très approprié pour la baignade. Sa limite nord est le parador de Javea, qui a l’une des meilleures vues du territoire entre les caps de “San Antonio et de la Nao”, avec d’excellentes installations touristiques.

C’est le point péninsulaire le plus proche de l’île d’Ibiza. Sa nature prodigue en fait un lieu incontournable. Au pied du cap, vous pourrez visiter la célèbre “Cova dels Orguens”, une cavité naturelle décrite par le naturaliste Cavanilles à la fin du XVIIIe siècle. Ses criques sont également présentées comme des refuges suggestifs de la Méditerranée.